La première phase (2008-2013)

Cet ambitieux projet de rénovation propose de réinventer un musée plus vaste, plus confortable, plus convivial. La mobilisation et le travail de l’ensemble des acteurs – ville de Dijon, Grand Dijon, État, Région… – aboutissent, en 2005, à un concours d’architectes qui fini par retenir le projet lauréat porté par les Ateliers Lion.

 

 

La chronologie
  • 2001 : la municipalité prend l'engagement de rénover le musée des beaux-arts. Devant la nécessité d'établir un état des lieux des bâtiments, Éric Pallot, architecte en chef des Monuments Historiques, livre une étude préalable à la rénovation.
  • 2004 : l'État, la Région Bourgogne, le Département de Côte d'Or, le Grand Dijon, la Ville de Dijon et la Société des Amis des Musées de Dijon décident conjointement la rénovation et lancent le concours d'architecture.
  • 2005 : les Ateliers Lion remportent le concours d'architecture pour la rénovation du musée devant les agences Nouvel, Wilmotte, Moussafir-Marciano et Desmoulin.
  • 2006 : des solutions sont trouvées pour loger les installations techniques en toute discrétion dans le monument, les futures circulations du public sont définies avec précision, malgré la complexité des bâtiments. La Ville accepte la demande des Ateliers Lion d'étendre l'emprise du musée au bureau du premier adjoint, pour permettre de créer un escalier desservant le balcon de la salle des gardes et les niveaux supérieurs.
  • 2007 : le dispositif d'accueil du parcours Moyen Âge et Renaissance se précise, la muséographie et l'ambiance du parcours sont travaillées.
  • mai 2008 - juillet 2009 : restauration de la galerie de Bellegarde
  • 2009 : installation des services du musée dans l'ancienne église Saint-Étienne désormais nommée la Nef.
  • 2009 - 2010 : études complémentaires afin d'améliorer la gestion énergétique et de réduire l'impact du chantier.
  • 2010 - 2011 : mise en fonctionnement des nouvelles réserves dont la construction a débuté en 2008 puis déménagement des œuvres.
  • 2011, 4 janvier : fermeture de la salle des tombeaux, de la salle Flémalle et de l'escalier du Prince. Reprise du chantier de la tranche 1 concernant les collections et bâtiments du Moyen Âge et de la Renaissance. Ce chantier sera achevé avant l'été 2013, pour permettre l'accrochage des œuvres avant l'ouverture du premier parcours au public.

 

Pendant les travaux

En 2008, les travaux sont lancés, tandis que les Pleurants du tombeau de Jean sans Peur entament une tournée mondiale… et triomphale ! 750 000 visiteurs pour un périple de trois ans, avec des escales dans les villes de New York, Saint Louis, Dallas, Minneapolis, Los Angeles, San Francisco, Richmond, Bruges, Berlin et une ultime étape à Paris, au musée de Cluny.

La salle des tombeaux a temporairement fermé ses portes. Les tombeaux sont protégés par des caissons de bois, la tribune des musiciens a été démontée pour être restaurée et les dalles du sol sont soigneusement retirées pour être réinstallées après les travaux.

En 2013, la première tranche de travaux est achevée et en septembre le parcours Moyen Âge et Renaissance est inauguré en présence de la ministre de la culture et de la communication de l’époque Aurélie Filippetti. Le public ne s’y trompe pas : pas moins de 225 000 visiteurs pour le musée des Beaux-Arts en 2014 !

 

Dossier de presse

 

Le décoffrage des tombeaux des Ducs

 

  • La cour de bar en chantier

  • Sondage dans la salle des tombeaux

  • Galerie de Bellegarde

  • Décoffrage des tombeaux

  • Pose du téku gold

  • Les pleurants à Cluny

  • Les pleurants à Richmond

  • Inauguration de la tranche 1 des travaux de rénovation